Aller au contenu principal
couverture du document

Chalandon, Sorj (1952-....)

Biographie

Fils d'un partisan de l'Algérie française, il reçoit une éducation quasi para-militaire. Il sera maoïste dans sa jeunesse. Son père décède en 2014 alors que Sorj ne sait toujours pas quelle a été sa profession (parachutiste ? professeur de judo ? agent secret ?...).

Sorj passe son enfance à Lyon.

Sorj Chalandon a été journaliste au quotidien Libération de 1973 à février 2007. Membre de la presse judiciaire, grand reporter, puis rédacteur en chef adjoint de ce quotidien, il est l'auteur de reportages sur l'Irlande du Nord et le procès de Klaus Barbie qui lui ont valu le prix Albert-Londres en 1988.

Écrivain, il a aussi publié cinq romans chez Grasset, dont Une promesse, qui a reçu le prix Médicis en 2006.

Par ailleurs, il a participé à l’écriture de la saison 2 de la série télévisée Reporters (trois épisodes écrits) et travaillé avec le créateur de cette série, Olivier Kohn, sur les arches d'une troisième saison finalement abandonnée par Canal+.

Depuis août 2009, Sorj Chalandon est journaliste au Canard enchaîné.

En 2008, son roman Mon traître s'inspire de son histoire personnelle : son amitié avec Denis Donaldson, vue par le biais d'un narrateur parisien luthier ; trois ans plus tard, l'histoire romancée est racontée sous l'angle du "traître", dans Retour à Killybegs. Ce roman obtient le Grand prix du roman de l'Académie française en 2011.

De 2008 à 2012, Sorj Chalandon fut le parrain du Festival du Premier Roman de Laval, organisé par Lecture en Tête. Depuis 2013 Il est le Président du Jury du Prix Littéraire du Deuxième Roman.

Entre 2007 et 2009, Sorj Chalandon devient formateur régulier au Centre de formation des journalistes à Paris.

En 2010, Sorj Chalandon, apparaît en dernière partie du film documentaire de Jean-Paul Mari « Sans blessures apparentes » {{incise}} dont la thématique est consacrée aux {{citation}} ainsi qu'aux séquelles psycho-émotionnelles qui en résultent, elles-mêmes qualifiées de trouble de stress post-traumatique ou {{abréviation}}.

Le 14 novembre 2013 à Rennes, le prix Goncourt des lycéens lui est attribué pour Le Quatrième Mur publié chez Grasset, roman sur l'utopie d'un metteur en scène qui décide de monter Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth dans les années 1980, pendant la guerre du Liban.